BangBang : bangbangblog.com

LE BLOB

Sara(h)bande : Massacre en rouge et jaune (critique de livre)

Kristof G
19 février 2013

Sylvain Raymond (ex-instigateur et co-animateur du Festival SPASM) récidive, après ce coup de gueule incisif que fut Yupster (2010). Exit l’urbanité clinquante et effrontée de petits bourgeois branchés. Or, bien qu’on soit ici en pleine série B bien dégorgée, ses pages dégoulinent toujours de suintante testostérone. C’est salé et amoral, même si ça déborde de musique classique (et d’électro!) et d’inspiration ritale. Corruption, perversions et autres jeux dangereux s’entremêlent dans ce petit bouquin à la couverture aussi jaune qu’un giallo, ces vieux romans de gare italiens; c’est qu’on adore ce style de polars impolis qui fut popularisé dans le 7e art des années 1960 à 1990 en Italie (par notamment Bava, Argento et autres Fulci).

Tout y est : l’arme blanche, les assassinats graphiques que dépravés, l’enquête débordante de fausses pistes et de suspects potentiels, la sexualité déviante et/ou exacerbée et, ultimement, le mystérieux meurtrier dont on n’apprendra que tardivement l’identité. Coloré (les dialogues sont savoureux), poétique, troublé/troublant… le tout joliment structuré, tout en étant ponctué de quelques références qui feront sourire les fanas de genre. Les amateurs de Patrick Sénecal (et même ceux d’Edouard ‘Hardcore’ Bond) devraient se régaler.

À lire (dévorer) accompagné d’un verre de rouge et de sa fort appropriée trame sonore — voir sur www.sarahbande.com.

Lisez notre entrevue avec Sylvain Raymond sur http://bangbangblog.com/sarahbande-l%e2%80%99opera-de-la-terreur-dj-set/.

Lancement de Sara(h)bande le mercredi 20 février (18h à 22h) @ 5295, Avenue Du Parc, avec DJ sets de Le Matos, Vosper et Zlatko Superina // Événement Facebook

Pas encore de commentaire.

LE BLOB

Kristof G

Exilé du Saguenay, Kristof G. est un reporter, mais surtout un spectateur, que ce soit de shows hauts en couleur (de musique qui rap’, qui frappe ou qui décape), d’expositions d’art fonceur et/ou racoleur et de films d’horreur comme d’auteur… bref, de tout ce fait vibrer cet authentique rêveur (et parfois ‘gameur’), qui critique et rime – en crime – sans reproche ni peur.