BangBang : bangbangblog.com

LE BLOB

Le Simetierre des CD présente Pierre Fortin (Mécanique d’Hiver)

Kristof G
29 février 2012

Pierre Fortin – Mécanique d’Hiver (C4)

Et hop, un album solo du batteur des Dales Hawerchuk et de Galaxie (ex-500). Carrément un autre trip que Julien Sagot – le percussionniste de Karkwa qui lui aussi lançait récemment un disque. Malgré l’absence de lien de parenté, Pierre Fortin est plus près de ce que fait Fred Fortin (et de Mara Tremblay, pour qui il tient aussi les baguettes) que de ses groupes de rock cités plus haut. Évidemment, on parle du Fred en mode folk-western planant (Kickdown); non, y’a pas de Gros Mené icitte. Le bonhomme voulait faire de quoi ‘à la Beck’ et ça s’entend, en particulier celui en mode acoustique, style Mutations (Formule Magique). Heureusement, il n’en reste pas là. Mécanique d’Hiver, c’est bien plus que ça.

Comme Olivier Langevin (collabo de longue date, qui joue ici de plein d’instruments et aux arrangements, et qui coréalise également l’album avec Fortin), il trippe clairement Led Zep’, comme en témoigne le riff complexe de la très belle Lucifer. Y’a pas mal d’inflexions country complètement assumées (Dans ma tête), un peu de grunge alterno des années ’90 (l’excellente instrumentale Corcoworld nous rappelle le plus smooth des Stone Temple Pilots) et même des trucs plus matures (Back Home est quelque part entre Cohen et Clapton). On adore aussi lorsque des sonorités et rythmes incongrus ou déconstruits de batteries qui surgissent de nulle part, comme sur Perd le beat et La guerre est déclarée (cette dernière nous rappelle le dernier Portishead, avec un doux et émotionnel violoncelle, une gracieuseté de Myelle).

Avec ses textes et mélodies introspectives, Pierre Fortin nous offre un disque vraiment personnel, sur lequel il joue pas mal de tout, accompagné par Langevin, Daniel Thouin (aux claviers) et quelques autres invités. On a bien hâte de voir un show complet de Fortin, après les quelques pièces interprétées au lancement (hier soir au Verre Bouteille).

http://www.pierrefortin.mu

P.S. Lisez notre entrevue fleuve avec le multi-instrumentiste ici.

Pas encore de commentaire. Laisser un commentaire

LE BLOB

Kristof G

Exilé du Saguenay, Kristof G. est un reporter, mais surtout un spectateur, que ce soit de shows hauts en couleur (de musique qui rap’, qui frappe ou qui décape), d’expositions d’art fonceur et/ou racoleur et de films d’horreur comme d’auteur… bref, de tout ce fait vibrer cet authentique rêveur (et parfois ‘gameur’), qui critique et rime – en crime – sans reproche ni peur.

Syndication RSS

BLOGUE
COMMENTAIRES
iweb