BangBang : bangbangblog.com

LE BLOB

Orange Orange : Dégeler les palmiers

Kristof G
7 octobre 2011
Orange Orange : Dégeler les palmiers

The The, c’était surtout un gars. Radio Radio, ils étaient quatre mais ne sont plus que trois. Quant à Orange Orange, c’est un mec et une meuf, aussi sexy que funky. Deux mots répétés qui évoquent à la fois le sucré et l’acidulé, le jus fruité du déjeuner familial et celui qui dilue votre alcool, la couleur du soleil d’été et des spots de vos clubs préférés, le jour et la nuit, le party et la vie, le tout livré dans un enrobage ultra-catchy. Le plus cool des duos musicaux d’ici a accepté que BangBang s’invite chez eux (également leur studio) pour une bonne heure, le temps de jaser de leur dernière année et d’écouter leur tout nouveau CD, Tropical Passion, qui sort ce mardi. Oh oui, baby.

Mais comment ça a commencé déjà tout ça? C’est Francis D’Octobre, l’ami d’enfance de Dom Hamel (guitariste-chanteur-beatboxeur, etc.), qui lui présenta Sabrina « Sabotage » Bellemare (chanteuse-percussionniste-claviériste et plus encore) au Divan Orange – sans blague. Ainsi fut créé Orange Orange le couple, mais rapidement aussi le groupe.  Puis, ont suivi : la sortie d’un album éponyme (en 2009 sur STAR.ca), tout plein d’attention médiatique (générée surtout par la présence de Dom, alors un membre émérite de la nouvelle coqueluche du rap alternatif, Gatineau) et de multiples spectacles, toujours plus chauds et colorés.

‘Fait froid (RATS.ca)

Cependant, en plus du départ pour le moins « brutalll » de Dom de chez Gatineau (ça ne s’est pas fait sans heurts, hell no), réaliser que leur label «faisait le motton» sur leur dos fut un dur coup à encaisser pour Dom et Sabrina. « On revient quand même d’une année difficile, émotionnellement parlant », d’avouer Dom, en parlant de la bataille juridique qu’ils mènent toujours afin de résilier leur entente avec leur étiquette. « Le contrat était tellement compliqué et truffé d’attrapes », se désole Dom.

« C’était la première fois que je réalisais que j’étais pas aussi forte que je le pensais », continue la pulpeuse chanteuse, avant d’ajouter « qu’on était comme dans l’hiver le plus dégueulasse de notre vie et puis on s’imaginait vers quoi on pouvait s’évader » en parlant de leurs plus fraîches compositions, entre deux gorgées de sangria improvisée (faite à base de jus Oasis Tropicale Passion, rien de moins!).

Malgré tout, le duo aura pu se changer les idées en se tenant bien occupé, avec des contrats sympas (i.e. le projet Les Héros de notre Enfance, web série en ligne sous peu sur ikweb.tv) ou des méga-gros shows, comme celui de la St-Jean sur les Plaines (rediffusé à Télé-Québec) et celui sur la grande scène aux Francos, sandwiché entre MixMania et Marie-Mai (!).

Printemps-été (déshabillé)

Après environ un an de gestation, il est maintenant prêt à être cueilli, leur Tropical Passion. Ils l’ont même fait mûrir live, en testant le fruit de leur travail sur leur public grandissant. « On est passé de la pire maison de disque au Canada à la meilleure », de souligner Dom, en parlant de leur nouveau label, Kartel Musik, piloté par David Dubé « qui nous a comme redonné le goût à la vie », d’admettre le guitariste moustachu.

Sur ce nouveau disque, OO explore encore plus au fond d’eux-mêmes, en traitant de sujets très personnels : il est question de dépression, d’isolation, de trahison, de désillusion mais aussi d’amour et de passion. « Nos chansons proposent souvent une dichotomie, dans le sens où la musique est tout le temps très happy, très mélodique, et le texte est plus noir ou plus complexe aussi », poursuit Sabrina, qui ajoute qu’« on se met vraiment à nu sur cet album-là ». Comme sur la pochette, où apparait Sabrina en Vénus aussi dévêtue qu’orangée.

Wannabe FM

« Pas mal tout le monde qui est plus indie nous trouve trop pop pis tout le monde qui est trop pop nous trouve trop indie, pis nous autres on est là ‘câlisse, on peut-tu juste faire la musique qu’on aime?’ », s’exclame une Sabrina très sociable (en particulier sur les réseaux sociaux), avant que Dom n’ajoute que « c’est vraiment un rapport frontal avec notre public notre affaire, un peu comme un DJ peut l’être », rappelant l’importance de la performance live dans le mix.

Justement, le premier extrait de Tropical Passion, qui se nomme Wannabe DJ (dont le clip met en vedette nul autre que MC Gilles!), pourrait bien  devenir leur passe ‘backstage’  pour les ligues majeures. Oh que oui. Après avoir tourné énormément sur les CISM et autres stations alternatives, Orange Orange prend maintenant d’assaut les ondes des radios commerciales, alors que Wannabe DJ – petit brûlot sarcastique et dansant – tournera sous peu sur CKOI et le réseau NRJ. « C’est une belle fierté d’amener de la gauche dans la droite », se réjouit Dom Hamel.

« Avoir une approbation chez soi, ça nous ouvre tout plein de possibilités, surtout pour l’Europe », conclut notre Beau Bonhomme de la Plaza, qui a bien hâte de retourner jouer et lancer l’album chez nos cousins. Parions qu’ils séduiront les fans des Rita Mitsouko et de Niagara (OO reprend d’ailleurs J’ai Vu sur leur nouvelle galette!). Évidemment, Dom et Sabrina tourneront au Québec dans les mois qui suivront leur lancement. On les connait : ça risque d’inclure un décor de circonstances et peut-être même un cocktail inédit. On a déjà soif.

Lancement en formule 5 @ 7 de Tropical Passion : au National, le mardi 11 octobre (gratuit).

www.myspace.com/orangeorangeduo

www.facebook.com/ORANGEORANGEDUO

Crédit photo : Simon Duhamel

Pas encore de commentaire.

LE BLOB

Kristof G

Exilé du Saguenay, Kristof G. est un reporter, mais surtout un spectateur, que ce soit de shows hauts en couleur (de musique qui rap’, qui frappe ou qui décape), d’expositions d’art fonceur et/ou racoleur et de films d’horreur comme d’auteur… bref, de tout ce fait vibrer cet authentique rêveur (et parfois ‘gameur’), qui critique et rime – en crime – sans reproche ni peur.