BangBang : bangbangblog.com

LE BLOB

HEAVY MTL forever : Une entrevue avec Fieldy, bassiste de KoRn

Kristof G
11 janvier 2011

Rires et nü métal à HEAVY MTL

Pour aucune autre raison qu’on a présentement vraiment hâte au show de Deftones (avec Dillinger Escape Plan, le 4 mai prochain au Metropolis), voici une entrevue souvenir avec un autre des instigateurs du mouvement nü metal, qui fit la pluie et le beau temps à la fin des années ’90.

Il était une fois un trio de gars début trentaine, éternels ados, mélomanes finis et journalistes à temps partiel, ayant jadis trippé solide sur KoRn à leur débuts. Des vieux fans, quoi. Dans le coin gauche, pour la solde de BangBang, se trouvaient Klimbo et Kristof G., des Chicoutimiens de souche jasant de musique ensemble – bière à la main – depuis le début des années ’90. La paire était accompagnée de Charlot (Charles Laplante), scribe pour NoMag (site culturel formé en partie d’ex-Ici Montréal), tous trois trop joyeux d’être backstage durant le formidable festival métal montréalais HEAVY MTL. Pour la petite histoire, sachez que le rédacteur de ces lignes avait rencontré Charlot lors d’un concours de journalisme chapeauté par Voir début 2005, bien avant de voir Megadeth au Metropolis à 2AM en son imbibée compagnie.

Bien que sa programmation ne faisait pas le poids face à celle de la veille, nos trois joyeux lurons ont eu pas mal de fun lors de cette bien remplie deuxième journée d’HEAVY MTL. Ils allaient passer pas mal de temps en coulisse pour interviewer tout plein de rockeurs. Comme Charlot devait rencontrer James ‘Munky’ Shaffer (guitare) et que BangBang allait jaser avec Reginald ‘Fieldy’ Arvizu (bassiste), le trio eut l’idée de génie de fusionner le tout, pour faire ça en gang. Car KoRn, ça a tout de même été de la bombe dans le temps…

On nous a escortés dans un petit parc tranquille loin des scènes, là où les 3 bus de tournée de KoRn étaient garés. Munky ne s’est jamais pointé (on a su plus tard qu’il dormait à poings fermés). Pas si grave, comme on a pu tomber – le temps d’une dédicace – sur Jonathan Davis (chanteur), qui chillait ben relax à côté de son bus (après une balade en Segway – sans déconner). D’emblée, Fieldy a semblé un peu renfrogné face à ces trois gars à l’anglais accentué, qui étaient beaucoup plus enthousiastes que lui, assis à cette table à pic-nic non pas par choix mais bien pour faire son PR. Il s’est rapidement ravisé en constatant que le trio connaissait bien son stock et avait fait ses devoirs. Heureusement.

On apprit qu’après LAPD (‘89-‘92), Fieldy, Munky et Davis (Silvera, ex-batteur) formèrent brièvement le groupe Creep (aux alentours de ’93), grâce auquel ils firent la rencontre de Ross Robinson, leur producteur de la première heure. Ce dernier enregistra ensuite les deux premiers albums de KoRn, l’éponyme (’94) et Life is Peachy (’96) – leurs meilleurs selon plusieurs. Le retour de Robinson s’est même retrouvé dans le titre de leur dernier album, III – Remember Who You Are, sorti l’an dernier – étrangement, comme si les six subséquents albums n’avaient jamais existés. Dommage que le dernier album essaie de singer les deux premiers…

Après le départ de David Silvera en 2006 – qui est maintenant restaurateur a Huntington Beach, CA (!) -, Fieldy nous avoua que KoRn fit auditionner un paquet de talentueux marteleurs, incluant l’un des ex-batteurs de Rob Zombie, celui de Smashmouth (!!) et l’un des gars du Blue Man Group (!!!), avant de s’arrêter sur Ray Luzier, blondinet métronomique ayant bossé avec David Lee Roth (Van Halen) et Army of Anyone (le machin alterno des DeLeo de Stone Temple Pilots, avec le chanteur de Filter). Excellent choix, à en juger de la solide performance que le groupe a livré le 25 juillet dernier sur l’Ile Ste-Hélène. On a d’ailleurs pu voir Luzier essayer énergiquement une batterie au kiosque de Steve’s Music peu après l’entrevue avec son bassiste de collègue.

Il y a environ trois ans, KoRn a bossé pour Ubisoft, pondant l’oubliable pièce Haze, pour le FPS du même nom (un espèce de Halo rencontre Gears of War peu réussi). Une commande tellement peu mémorable que Fieldy s’en souvenait à peine (le gamer du groupe, c’est Jon). Le bassiste en profita pour ploguer son projet parallèle, Stillwell, dans lequel il est guitariste (il nous a donné ses nouveau pics!) et qui donne dans le ‘street metal’ – genre de rap metal, rappelant la tentative de Cypress Hill sur Skull and Bones, en 2000. Pas très convainquant, surtout qu’ils n’ont rien sorti depuis notre jasette, alors qu’il espérait faire paraitre un album avant la fin 2010. Il aime le rap, c’est clair (plusieurs rappeurs ont collaboré avec KoRn dans le passé), si bien qu’il dit vouloir créer un mouvement avec le ‘street metal’ de Stillwell, qui devrait ouvrir pour KoRn pour leur prochaine tournée (rien de confirmé).

Cependant, quand on fait mention de son album solo, Fieldy’s Dream (2002), Fieldy est comme un brin mal à l’aise («I’m embarrassed of it, I don’t like it, I was a kid, I was young…»). Il est  beaucoup plus enthousiaste de nous parler de Bassically, 18 pièces instrumentales de tous styles (jazz, fusion, funk, latin, blues…), sur lequel on pourra l’entendre jouer de toutes sortes d’instruments, dont la contrebasse et sa nouvelle basse 15 cordes custom (!). Néanmoins, on n’a toujours pas plus d’info sur ce second album solo – au moment de l’entrevue, il espérait convaincre la compagnie de cordes qui le sponsorise (DR Strings) de sortir son album avec ses cordes colorées brandées Fieldy. Ce serait en effet bien original.

Durant la bonne vingtaine de minutes qu’a duré cet entretient, on a aussi jasé trucs, comme leurs musiciens ne figurant pas sur albums (« the keyboard player is not a member… but he’s a part of KoRn now (…) we also have a live back up guitar player »), des groupes avec qui ils aimeraient tourner (Rage Against the Machine!), d’autres artistes sur le bill d’Heavy MTL (du monstre sacré Alice Cooper qu’il avoua étrangement n’avoir encore jamais vu live, du show ultra-visuel de Rob Zombie), de retrouver Robinson (qui n’aurait pas du tout changé en 15 ans)… tout ça, bien relax, en ricanant ici et là. Cool gars. On est repartis tous contents d’avoir manqué ces connards d’Avenged Sevenfold pour cette sympathique jasette.

KoRn a annoncé en décembre être déjà prêt pour leur prochain album, alors qu’ils sortaient lundi dernier des nouvelles dates de tournée (avec l’imbuvable Disturbed). On a hâte de voir s’ils vont nous servir encore du réchauffé sur leur prochain CD…

 

En attendant, on se tapera du Deftones en boucle : Diamond Eyes (2010) est  sérieusement impressionnant. On pourra voir ces derniers au Metropolis avec Dillinger Escape Plan le 4 mai, alors que KoRn passera sûrement au Centre Bell remâcher le passé…

 

http://modlife.com/korn


2 commentaires
  • Jean-Nic
    11 janvier 2011

    Très bonne photo !

  • Kristof G
    18 janvier 2011

    Thx!

LE BLOB

Kristof G

Exilé du Saguenay, Kristof G. est un reporter, mais surtout un spectateur, que ce soit de shows hauts en couleur (de musique qui rap’, qui frappe ou qui décape), d’expositions d’art fonceur et/ou racoleur et de films d’horreur comme d’auteur… bref, de tout ce fait vibrer cet authentique rêveur (et parfois ‘gameur’), qui critique et rime – en crime – sans reproche ni peur.