BangBang : bangbangblog.com

LE BLOB

MARTYRS: critique!!!

Kristof G
28 janvier 2009

Martyrs (poster alternatif)

Dimanche dernier, j’ai été détruit au ciné – et vous savez que j’adoooooore les plus extrêmes séries B. En fait, la dernière fois que j’ai été à ce point remué dans une salle commerciale (ce qui exclus évidemment Fantasia et autres festivals) était il y a quelques années, lorsque le ‘survival’ bien dégorgé qu’est Wolf Creek fut brièvement présenté. Martyrs est ‘bloody’ intense (comme disent les Brit’s). Vraiment.

Martyrs

S’inscrivant parfaitement dans la nouvelle vague de films de genre français, ce 2e long métrage de Pascal Laugier partage plusieurs points communs avec ses graphiques cousins, notamment Haute Tension (ses 2 héroïnes), À l’Intérieur (son lieu à huis-clos) et Irréversible (le côté voyeur et insoutenable de certaines scènes). Au niveau thématiques, le film a quelque chose d’asiatique, car en plus de l’aspect vengeance (les films de Chan-wook ‘Old Boy’ Park) on adooore son côté fantômatique. Vous croyiez que les auberges et autres scies en série avaient tout fait et tout dit? Eh bien, celui-ci rend les Hostel et Saw bien petits. On a aussi compris pourquoi c’est Laugier qui refera Hellraiser. Ouch.

Martyrs (bis)

Donc, en somme, les effets sont réalistes et fort bien faits (tellement) et ça fait très mal (longtemps, pendant et dans les moments suivants). Si l’accent des quelques acteurs québécois jouant à la française peut faire sourire, sachez que ce dernier tombera bien vite. Car il n’y a pas beaucoup de temps morts dans ce film très fort. On critique valeurs, religions et croyances, à travers des excès d’impitoyable violence. Peur, dégoût, désespoir, effroi, répulsion, tristesse, exaspération, empathie… le bien brassé spectateur devient ni plus ni moins qu’un martyr après la destructrice projection. Car les explications finales laissent place à interprétation. Non, on ne nous prend pas pour des cons.

N.B. Manipulez ce futur film culte avec le plus grand soin.

P.S. J’invite les gagnants du précédent concours (et tous les autres courageux qui auront visionné le film) à laisser leurs commentaires sur cette entrée. Mercii d’avance et bon traumatisme à tous et à toutes!

2 commentaires
  • Denis
    28 janvier 2009

    Merci pour les billets!!!

    Comme tu l’as si bien dit excellent film.

    Très perturbant, certaines scènes sont tellement dérangeantes qu’on éprouve de la culpabilité au simple fait de les regarder…

    Belle allégorie de notre époque où la fin justifie les moyens (surtout du côté financier où l’argent fait figure de Dieu et morale). On oublie parfois que les quelques dollars de plus en profit doivent nécessairement être payé par les martyrs. De là (dans le film) l’image des riches aboutit en quête du divin versus la génération montante qui souffre.

    Mais bon, cette opinion n’engage que moi… Et ce ne sera certainemant pas la première fois que je me trompe.

    Toujours est-il que c’est du cinéma choc comme on n’en voit que trop peu souvent.

  • Kristof G.
    28 janvier 2009

    Bien dit Denis! Bon point! D’autres y ont vu autre chose?

Laisser un commentaire

LE BLOB

Kristof G

Exilé du Saguenay, Kristof G. est un reporter, mais surtout un spectateur, que ce soit de shows hauts en couleur (de musique qui rap’, qui frappe ou qui décape), d’expositions d’art fonceur et/ou racoleur et de films d’horreur comme d’auteur… bref, de tout ce fait vibrer cet authentique rêveur (et parfois ‘gameur’), qui critique et rime – en crime – sans reproche ni peur.

Syndication RSS

BLOGUE
COMMENTAIRES
iweb